itemprop='image'

21e Printemps des Poètes
DU 15 AU 22 MARS
manifestation nationale et internationale

- Exposition collective à la Ste Catherine,

place Biancheri, Breil sur Roya. Réalisée par les écoles, le collège, les résidents de l'Eolienne, l'atelier d'écriture de la bibliothèque

- Atelier d'écriture par auteur-poète Patrick Joquel

Lundi 4 mars, intervention scolaire pour la classe des CE1/CE2

- Soirée Lecture,

Accompagnée par GWENN MASSEGLIA (flûte traversière)

le vendredi 22 mars à partir de 17h30 à la ste Catherine.

Venez lire ou faites lire vos poèmes ou venez tout simplement écouter! Pour les personnes qui souhaitent lire un texte, merci de contacter la bibliothèque au 04 93 04 99 92.

Soirée clôturée par un buffet partagé. Amenez vos plats et recettes, pour partager un moment convivial.

 

affiche
Beauté

J’ai vu une enfance violentée rêver devant un amandier en fleurs.
J’ai vu un homme emprisonné retrouver souffle à la lecture d’un poème.
J’ai vu le ciel déverser des tonnes d’azur sur nos morts.
J’ai vu la neige brûler moins que les larmes.
J’ai vu le soleil consoler un coquelicot, et réciproquement.
J’ai vu un arc-en-ciel en cavale sous l’orage.
J’ai vu un ange noir chanter sous les étoiles.
Et je n’ai trouvé qu’un mot pour dire cela qui transcende le chaos, l’éphémère et la joie mêlés de nos vies : LA BEAUTÉ.

J’entends Aragon, immortalisé par Ferré : Toi qui vas demeurer dans la beauté des choses. J’entends Eluard : J’ai la beauté facile, et c’est heureux. J’entends Char bien sûr : Dans nos ténèbres, il n’y a pas une place pour la Beauté. Toute la place est pour la Beauté. Mais aussi ces innombrables voix de poètes qui ne cessent d’extraire la beauté ensauvagée du monde.

Et comme pour donner raison à ce thème du Printemps des Poètes, Enki Bilal accepte d’en signer l’affiche tandis qu’un faon traverse la tempête à l’instant sous mes yeux.

Sophie Nauleau, 13 mai 2018.

 

A propos de l'affiche:

Enki Bilal aura passé les neuf premières années de sa vie à Belgrade où il est né, de père Yougoslave et de mère Tchèque. Arrivant enfant à Paris, il apprend aussi vite le Français qu’il dessine à la craie sur les trottoirs.
À vingt ans, il publie dans le journal Pilote. C’est le début d’une œuvre qui alliera tout du long l’écriture et le dessin. Parallèlement aux nombreux albums de bandes dessinées, il est aussi l’auteur de multiples scénographies pour le théâtre, l’opéra ou la danse, mais aussi le réalisateur de plusieurs longs métrages pour le cinéma.
Artiste du hors jeu, de la couleur, du cri, des mots, de l’amour, des fantômes et du futur, Enki Bilal est sans doute l’un des plus singuliers visionnaires de notre temps. C’est une joie, qu’il ait accepté, dans les pas d’Ernest Pignon-Ernest, de signer l’affiche de l’édition 2019 dédiée à La Beauté.

 

Détails des prochaines sessions

Aucune prochaine date